MON ANALYSE DE LA PENDEMIE COVID 19

Classé dans : Non classé | 0

Surtout prenez soin de vous et veillez sur votre entourage, vos proches et les anciens vivant seuls.

Nous allons surmonter ensemble cette lourde épreuve, lorsque le monde s’arrête nous sommes face à nous-mêmes et à la réflexion afin d’en tirer une immense leçon d’humilité.

Pour l’observation, de nombreux signes de fin d’un monde ne m’ont pas échappé. J’ai entendu il y a plus de 10 ans le dialogue entre la planète et ce virus qui nous rappelle à l’ordre que la nature règle ces comptes avec l’humanité.
Souvenez-vous, je l’ai écrit dans mon livre la dérive de l’humanité, avec un simple cutter la violence s’enflamme dans le monde. A présenté une simple gripette devenue le 1er signe d’extermination de la société en prenant une énorme dimension. Mon oreille s’est collée contre la porte et j’ai entendu ce dialogue entre l’univers et ce virus pourquoi ce pangolin si soudain.

Cet animal corona est en voie d’extinction, il va lui aussi disparaitre, cependant les hommes n’ont jamais cessés à le chasser pour le manger comme la plupart des animaux, la faune sauvage pleure depuis la nuit des temps la perte des leurs.

Lorsque l’on nous dit que ces animaux en bonne santé disparaissent, l’homme a commencé à élever des insectes à manger des singes, des chiens, c’est ignoble.

Mais dis-moi pourquoi le début de cette horreur a commencé en Chine ?

Le pays est le prototype de la mondialisation et du commerce de masse. On est dans le profit à outrance. Oui c’est vrai mais en même temps tous les pays sont calqués sur le même schéma destructeur.

Exactement, c’est la raison qui fait que ce virus va se rependre partout dans le monde jusqu’à à atteindre et bruler les voies respiratoires. Tout cela à vitesse grand V. Lorsque les gens se croiront guérit quelques heures plus tard ils seront sans ventilation et tombent comme des mouches.

A notre époque les gens eux-mêmes se sont mis en danger mettant en péril les autres à leur tour. Quoi de plus symbolique que la respiration.

Toi tu ne seras pas plus dangereux que d’autres maladies et le sera moins que la pollution qui gêne des millions de gens, tu as pu constater une vaste augmentation des maladies respiratoires dans le monde, plus de trois millions de personnes meurent chaque année.

Ton système marcher comment ? Je vais te donner les antennes qui te rendront contagieux. La vitesse de propagation sera supérieure à la dangerosité de ce virus.

La déforestation a créé des drames, des tsunamis, la mort des espèces qui vivaient dans leur univers, ils sont morts avec les arbres. La montée du CO2 et l’absence d’oxygène a développé chez l’homme des allergies et de graves problèmes respiratoires et des milliers de morts.

L’homme a tout détruit en s’accaparant de la nature, des végétaux, de l’air et de l’eau qui à son tour est toxique, j’ai même entendu dire que des enfants naissent sans membres, de là continue bel et bien la course au profit et on mettra toutes ces anomalies en statistique jusqu’au jour où tout le monde aura oublié.
La société a considéré les animaux au même niveau que les objets et l’a transcrit dans le code civil, l’homme s’est octroyé le droit de mort sur toute la faune animale et la planète entière.

Moi, pour me glisser et aller partout sous n’importe quelle forme je vais me déguiser et j’aurai la forme invisible d’un fantôme minuscule qui va tromper l’ennemi et la garde immunitaire
Je passerai inaperçue d’homme en homme. Il faut frapper un grand coup car les avertissements n’ont eu aucun effet.
Oui fais-moi confiance il n’y a que cela qui va faire évoluer les consciences. C’est lorsque l’homme a très peur qu’il peut changer.

La peur va tellement prendre le dessus que les gens seront confinés, enfermés comme dans les poulaillers et il en est de même de l’élevage intensif. Personne ne mettra le nez dehors. Le monde s’arrête, les transports vides, plus d’économie, plus d’école, plus de croisière enfin plus de travail. Il y a une bonne raison à tout ça, c’est lui qui régit le monde.
Et bien tu vas loin dans la fiction et on finira où avec cette fin du monde.
Il faut que ce monde se régénère, se transforme, revive car nous vivons dans la mort pas dans la vie.
Il faudra avant d’aller penser vivre sur une autre planète, apprendre à respecter celle-ci. Il faut prendre conscience des aberrations, des incohérences, de notre mode de vie et de la folie du monde. Comprendre que dans l’assiette les billets de banque ne se mangent pas. Un autre modèle de société humaine en phase avec notre mission doit se construire. L’économie du monde n’est pas du tout adaptée à l’homme car c’est lui, toi et moi qui sommes dépendants de son argent.
Construire et comprendre le sens de la famille, ne plus abandonner les personnes âgées dans un mouroir et les chiens sur la route pour partir en vacances.
Mais oui il faut passer par là si l’on veut changer et souffrir pour une autre cause. Donc le système économique va s’effondrer. Oui comme un château d’allumettes, tu en retires une et le château s’écroule c’est ça notre société. C’est le monde entier qui est concerné, pas que notre pays, c’est pourquoi tu iras faire le tour du monde, l’eau que l’on boit et l’air que l’on respire sont les deux raisons et baromètre de notre qualité de vie.
Les hommes ont mis en danger toute la planète par la pollution qui vient de notre industrie qui est écrasée par le profit, elle génère trop de morts par maladie. Quoi de plus vrai et d’essentiel de respirer. Donc tu vas attaquer les poumons de l’homme comme l’homme a détruit ceux de la planète.
C’est seulement après cette épreuve que nous pourrons amorcer le changement vers l’entraide et le respect de la vie.
J’ai observé les hommes et j’ai bien vu que les liens n’existent plus, les gens regardent plus leur téléphone que les personnes, et ceux qui souffrent sont trop seuls.
Cette maladie hyper contagieuse va obliger les gens à rester chez eux, après avoir passé trois jours sur les écrans ils vont abandonner et laisser tomber.
Alors ils se rendront compte qu’ils ont une famille, des enfants, des voisins, ils vont enfin regarder une fleur s’ouvrir.
La planète terre est en danger et le signes avant-coureurs n’ont jamais suffi.
Les mesures auront vite des effets remarquables, la pollution va disparaitre. Les dégâts de la délocalisation vont créer une immense pénurie.
Le vrai luxe ne sera plus l’argent mais le temps.
Il s’agit d’un burnout mondial car on en peut plus de ce système. Nous sommes tous le nez dans le guidon pour se rendre compte de l’horreur de notre société tels que les nations tous ensemble l’ont décidé et nous avons obéi, donc cautionné, l’esclavage, le chantage par l’argent est devenu notre seule espérance et notre moyen de communiquer.
N’attendons pas que le ciel nous envoie un sauveur.

La présidente Mariella Madonna

Laissez un commentaire